fbpx
logo-degrade-vert-transparent

Annoncer le vol de votre vélo

Ne laissez pas les gens acheter un vélo volé

Le vol de vélo, un fléau urbain !

Les vols de vélo ne cessent de se multiplier dans toute l’Europe, et notamment en France et en Suisse. Un cycliste sur deux a déjà été victime d’un vol, et une très faible proportion d’entre eux a pu retrouver son vélo. Quelles sont les statistiques de ce fléau et comment s’en prévenir ? On vous dit tout !

1 – Quelques chiffres sur le vol de vélo en France et en Suisse

Les statistiques globales

En France, entre 1000 et 2000 vélos sont volés chaque jour, soit environ 400 000 vols par an. En Suisse, on compte 80 000 vols de vélo par an. Un cycliste sur deux a déjà été victime d’un vol de bicyclette.

80 % des vélos sont volés en semaine, et 60 % en plein jour. Ces délits concernent tout aussi bien les stationnements en lieux privés, dans des locaux fermés par exemple, et en lieux publics, notamment sur les trottoirs.

Les facteurs de risque

86 % des vols concernent des vélos avec des sécurités « faibles » : petits antivols, câbles torsadés ou chaînes. Les cadenas plus résistants, comme les antivols en U, sont bien moins susceptibles d’être vandalisés.

Il y a plus de risque de se faire voler son vélo au printemps ou en été, s’il s’agit d’un modèle citadin et s’il est neuf ou encore en très bon état.

2 – Comment sécuriser au mieux son vélo ?

La qualité de l’antivol et l’endroit où vous stationnez votre vélo jouent un rôle important puisque, si bien choisis, ils peuvent dissuader les voleurs de s’intéresser à votre bicyclette. Pour limiter les risques de vol, il faut donc prendre quelques bonnes habitudes.

L’antivol

La première consiste à choisir un cadenas adapté et sécurisé. 95 % des cyclistes utilisent des cadenas de qualité médiocre. Il existe pourtant des systèmes efficaces. L’antivol en U est, par exemple, un modèle répandu et fiable. Il s’agit cependant d’un investissement, mais bien vite rentabilisé si l’on considère qu’il diminue grandement les risques de vol de votre vélo.

Veillez à toujours attacher votre vélo, même si vous ne le quittez que durant quelques minutes. Veillez également à bien le cadenasser. Il ne faut surtout pas poser l’antivol uniquement sur votre roue avant ou arrière : vous risquez de ne retrouver que la roue, sans le reste de la bicyclette. Il faut attacher une roue et le cadre du vélo, et sécuriser le tout à un point fixe. Vous pouvez protéger votre deuxième roue avec un second antivol en U ou avec un cadenas moins sécurisé.

.L’emplacement

30 % des cyclistes n’attachent pas leur vélo à un point fixe. Il s’agit d’une habitude à haut risque, mais heureusement facile à changer. Cadenassez toujours votre vélo à un point fixe : barrière, poteau, arche d’attache, arbre, etc. Sinon, n’importe qui peut embarquer votre bicyclette et prendre le temps de couper le cadenas une fois en lieu sûr, peu importe qu’il s’agisse du nec plus ultra des antivols.

Assurez-vous autant que possible de stationner votre vélo dans des lieux de passage. Une bonne fréquentation est un excellent moyen de dissuader le voleur. Il faut donc éviter les ruelles, les parkings déserts, voire même les garages couverts : les locaux fermés ne découragent pas les voleurs.

3 – Que faire si l’on se fait voler son vélo ?

La première étape consiste à porter plainte. Beaucoup de victimes ne prennent pas la peine de déclarer le vol de leur vélo, car ils estiment impossible qu’on puisse le retrouver.

Certains cyclistes récupèrent néanmoins leur bicyclette grâce aux efforts de la police. Porter plainte est également nécessaire si vous souhaitez ouvrir un dossier pour vous faire indemniser par votre assurance.

En Suisse, l’assurance ménage couvre normalement le vol de votre vélo, excepté les bicyclettes électriques pouvant atteindre plus de 45 km/h. En France, il faut se tourner vers l’assurance habitation, qui peut vous indemniser selon certaines conditions, ou vers une assurance vélo spécifique.

Sur vendre-son-velo.com, vous avez la possibilité de déclarer le vol de votre vélo. La plateforme et ses internautes sont ainsi avertis et pourront vous prévenir s’ils découvrent des annonces, sur notre site ou ailleurs, proposant une bicyclette similaire à la vôtre.